Dans le tourbillon du quotidien où les exigences de performance et de réussite sont de plus en plus tyranniques, y a-t-il encore une place pour la douceur ? Oui, de toute évidence : elle devient même une nécessité dans notre monde
Proche de la bonté, la douceur est avant tout une puissance, une force de réalisation et de transformation de la vie.
La douceur est liée à la patience et à l’humilité.
L’occasion de s’interroger: comment se vit la douceur chez moi, chez nous ? Quels sont les derniers gestes, mots de douceur que j’ai posés ?
Que me font vivre ces moments où je suis doux avec moi-même ou avec les autres ?
L’occasion aussi de revisiter mes manques de douceurs et  d’en redécouvrir les bienfaits  ….

https://rcf.fr/actualite/societe/heureux-les-doux

Avec Emmanuelle Bosvet et Inès Saint Georges